Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

PhysioTchat : Forum sur la législation de la rééducation et de la kinésithérapie.

Si des propos choquants ou diffamatoires sont tenus dans cet espace, nous vous remercions de nous en informer au plus vite.

Tout déployer

10200 € (1 réponse - 03/07/2018)03/07/2018 - 12:03:04
https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/07/02/condamne-a-fermer-sa-formation-de-kine-en-france-le-clesi-continue-de-recruter_5324474_4401467.html
Lire la suite...

Répondre

Pseudo :

https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/07/02/condamne-a-fermer-sa-formation-de-kine-en-france-le-clesi-continue-de-recruter_5324474_4401467.html

Re: 10200 € 03/07/2018 - 14:36:50

Pseudo : Yves MKDE

Comme les juges de france n'applique pas la loi, cela ne m'étonne pas car pourquoi ceux qui vivent en france la respecteraient.

Rupture CDD pour assistanat (11 réponses - 01/07/2018)22/06/2018 - 22:58:41
Bonjour, j'ai reçu une offre d'assistanat et souhaiterait rompre avant échéance mon CDD en usant du preavis de 2 semaines pour obtention d'un CDI. Est-ce que quelqu'un a déjà eu cette expérience - Le contrat de collaboration libérale a-t-il valeur de CDI ? Merci d'avance pour vos retours, MV
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : Michèle 83

Bonjour, j'ai reçu une offre d'assistanat et souhaiterait rompre avant échéance mon CDD en usant du preavis de 2 semaines pour obtention d'un CDI. Est-ce que quelqu'un a déjà eu cette expérience - Le contrat de collaboration libérale a-t-il valeur de CDI ? Merci d'avance pour vos retours, MV

Re: Rupture CDD pour assistanat 23/06/2018 - 11:50:22

Pseudo : patrick.l

dans un contrat de collaboration il est toujours précise s'il y a une date de fin ou pas .

Re: Rupture CDD pour assistanat 23/06/2018 - 12:49:21

Pseudo : AlinaV

Merci. Il y a pas de date de la fin.

Re: Rupture CDD pour assistanat 23/06/2018 - 18:34:31

Pseudo : patrick.l

s'il n'y a pas de date de fin c'est donc qu'il n'y a pas de date de fin ....non?

Re: Rupture CDD pour assistanat 23/06/2018 - 20:39:46

Pseudo :

Un assistanat libéral n'est pas un CDI. Ne pas confondre salariat et exercice libéral, ne pas imaginer les avantages de l'un et de l'autre ensemble, cela peut mal se poursuivre, tant avec l'employeur précédent qu'avec le confrère libéral à venir.
Il faut suivre le contrat en cours, comme il sera important de répondre aux obligations du prochain lorsqu'il sera signé.
Si tu ne comprends pas la distinction, appelle ton cdo qui te précisera les règles minimales d'un contrat.
Il y en a qui ont eu des soucis à méconnaître la législation à laquelle ils sont soumis. Méfie-toi, car "nul n'est censé ignorer la loi", même si c'est impossible en réalité...

Re: Rupture CDD pour assistanat 25/06/2018 - 10:05:17

Pseudo : Victory

Je plussoie.
Un contrat libéral, avec ou sans date de fin, n'est pas un contrat de travail, donc pas un CDI.
A voir avec l'employeur si tu ne peux pas t'arranger pour diminuer ou supprimer le délai de préavis (ça peut parfois l'arranger) mais il faut un accord écrit. Ou sinon s'arranger avec le titulaire du cabinet pour commencer plus tard, ou à temps partiel (fin de journée après le travail salarié.)

Re: Rupture CDD pour assistanat 25/06/2018 - 22:06:56

Pseudo : Assistant

Un contrat libéral sans date de fin n'est ni recevable, ni valable.
Sinon, d'après l'Ordre des petits chefs, ce sacro-saint contrat doit être nécessairement revu tous les 4 ans, ce qui fait penser fortement à un CDI dans le cadre d'un salariat déguisé,.
La frontière entre le salariat et l'assistanat libéral est très ténue...

Re: Rupture CDD pour assistanat 25/06/2018 - 23:45:09

Pseudo : mp

Le contrat de collaboration libéral est encadré par l'article 18 de la loi n°2005-882 du 2 aout 2005, qui concerne toutes les professions libérales soumise à un statut législatif ou réglementaire.
Son but est de permettre à un jeune professionnel de se préparer et de faciliter son intégration en tant que libérale, comme futur associé ou en créant son propre cabinet, dans un délai de 4 ans. Le coté libérale est le fait que le collaborateur libérale peut se constituer une patientèle personnel dans des conditions à prévoir dans le contrat dans le cadre du cabinet avec lequel il s'engage.



Re: Rupture CDD pour assistanat 26/06/2018 - 21:49:00

Pseudo :

voyez les textes: contrat de salarié, de collaborateur libéral, ou d'assistant-collaborateur libéral, tout cela est bien distinct et ne prête pas à confusion.

Re: Rupture CDD pour assistanat 30/06/2018 - 00:41:14

Pseudo : Yves MKDE

"nul n'est censé ignorer la loi" est un texte qui a été abrogé il y a plus d'une dizaine d'année déjà !

Re: Rupture CDD pour assistanat 01/07/2018 - 11:23:23

Pseudo : patrick.l

Yves , pourtant ce matin j'entendais un haut responsable de la gendarmerie à propos de la limitation à 80 sur les routes à 2 voies sans séparateur central , lorsque le journaliste lui faisait remarquer que tous les panneaux n'avaient pas été encore changés .

il a clairement dit : " nul n'est censé ignorer la réglementation "

Re: Rupture CDD pour assistanat 01/07/2018 - 11:41:01

Pseudo : Yves MKDE

Cet adage représente en fait une fiction juridique, c’est-à-dire un principe dont on sait la réalisation impossible, mais qui est nécessaire au fonctionnement de l’ordre juridique. Ici, la fiction est évidente : personne ne peut connaître l’ensemble des lois. Mais dans le même temps, elle est éminemment nécessaire : si cette fiction n’existait pas, il suffirait à toute personne poursuivie sur le fondement d’une loi d’invoquer (et même de prouver) son ignorance du texte en cause pour échapper à toute sanction. On comprend que les règles perdraient toute efficacité devant la facilité avec laquelle on pourrait se soustraire à leur application.

Toutefois, aujourd’hui, cet adage est fréquemment évoqué pour regretter l’absence de sécurité juridique à laquelle sont confrontés les citoyens.Les causes en sont multiples : existence de règles posées par la jurisprudence (qui est d’un accès difficile et dont la lecture n’est pas évidente pour un non initié), multiplication des normes aussi bien au niveau national qu’au niveau de l’Union européenne, rédaction déficiente des textes normatifs…

Le Conseil constitutionnel, conscient de ce problème, a dans une décision de 1999 créé un nouvel objectif de valeur constitutionnelle : l’accessibilité et l’intelligibilité de la loi. C’est pourquoi l’information publique a été développée notamment avec le portail de l’administration française, www.service-public.fr, et la mise en place d’une édition électronique du Journal officiel, effective depuis le 1er juin 2004.

Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule (22 réponses - 29/06/2018)24/06/2018 - 16:23:22
Bonjour à tous, étant remplaçante, je suis très souvent confrontée aux patients qui annulent le rendez-vous à la dernière minute (ok un oubli ça arrive). La solution qui m'est proposée à chaque fois par le remplacé est : "c'est pas grave, tu comptes la séance!". J'attends une demi-heure et je ne veu
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : lulu04

Bonjour à tous, étant remplaçante, je suis très souvent confrontée aux patients qui annulent le rendez-vous à la dernière minute (ok un oubli ça arrive). La solution qui m'est proposée à chaque fois par le remplacé est : "c'est pas grave, tu comptes la séance!". J'attends une demi-heure et je ne veux pas facturer cette séance car je "risque gros"...
Alors, quand est-ce que les kinés remplacés, prendront leurs responsabilités, et feront payer aux patients une indemnité compensatoire ? Combien de fois ai-je vu ce petit papier dans la salle d'attente informant les patients de cette possible indemnité, mais qui dans les faits ne sert à rien.
Excusez-moi l'expression, mais sur la dizaine de kinés que j'ai remplacé, un seul avais les couilles de facturer ses patients absents...
Et merci à ceux qui le font.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 24/06/2018 - 18:18:51

Pseudo : patrick.l

peux pas savoir .....je ne prends pas de remplaçant ...

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 09:13:05

Pseudo : Hierocles

ben moi j'ai toujours facturé au patient la séance qu'il a manqué (depuis 24 ans)

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 10:16:59

Pseudo : Alban

La séance peut-être facturée et en face il faut marquer "absent "ce qui fait que le client n'est pas remboursé et ne viendra plus c simple !!
Pas la peine d'en faire un plat !!

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 13:28:39

Pseudo : Pioupiou

Juste un rappel: facturer un acte non réalisé quel que soit le motif est qualifié d'acte fictif et assimilé à du vol, que le malade soit d'accord ou pas.Ceci est légalement condamnable et risque même d’entraîner des sanctions (lourdes) tant de la part du CDO que de la caisse d'assurance maladie.L'avenant 5 permet aux caisses en cas de fraude ( ce qui est le cas) de déconventionner pour 3 mois sans recours, sans même écouter vos arguments et de remonter sur 5 ans pour chercher les fraudes.Je pense sincèrement que ces contrôles vont être renforcés à cause justement de toutes ces dérives, les arguments avancés plus haut aussi invoqués tant par ceux qui voient 2 patients à l'heure que ceux qui en voient 5 ou 6.Il est rarissime que les patients acceptent de vous indemniser (sans remboursement) par contre je pense qu'il faut éduquer ses patients et les prévenir qu'en cas de rendez vous non décommandés sans motif sérieux, les séances seront suspendues et le créneau donné à un autre patient(ce qui vous rendra infiniment plus respectables et respecté).Y a t il d'autres professions médicales ou paramédicales qui le font?

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 15:12:07

Pseudo : bixent

Nous sommes à la merci des patients qui veulent tout, avoir des soins individuels, ne pas payer et pouvoir être absent quand ça leur chantent, sans parler de ceux qui arrivent avec 10 mn de retard systématiquement.
C'est pour cela que le soin individuel à 16 euros pendant 30 mn est une ineptie.
A chacun de trouver sa solution sans le crier au et fort sous peine d’être poursuivi...
Comme la chanson de Renaud : " société tu m'auras pas"

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 14:55:09

Pseudo : rp17

Désolé lulu04, mais Pioupiou a raison:
Des honoraires déterminés en tenant compte des actes réellement effectués

Selon l’article L 1111-3-4 du Code de la santé publique, les professionnels de santé conventionnés ne peuvent facturer que les frais correspondant à la prestation de soins assurée et ne peuvent exiger le paiement d’une prestation qui ne correspond pas directement à une prestation de soins.

La tentation peut exister pour un médecin, un chirurgien-dentiste ou encore un masseur-kinésithérapeute, de sanctionner financièrement un patient qui leur poserait un lapin sans même les prévenir ou s’excuser de ce contretemps. A plus forte raison si l’intéressé est coutumier du fait et désorganise la journée de consultations du praticien.

Des consignes doivent être régulièrement rappelées aux malades pour qu’ils préviennent ou anticipent leur indisponibilité. Si la plupart d’entre eux respectent ces règles élémentaires, certains peuvent avoir des comportements désinvoltes qu’ils n’auraient pas avec d’autres personnes.

Cela ne donne pas pour autant le droit à ces professionnels de santé de réclamer une compensation financière. Pour prendre l’exemple des médecins, l’article R.4127-53 du Code de la santé publique rappelle que les honoraires du médecin doivent être déterminés, notamment en tenant compte des actes dispensés et ils ne peuvent ainsi être réclamés qu’à l’occasion d’actes réellement effectués. Et l’article R.4127-29 de préciser que « toute fraude, abus de cotation, indication inexacte des honoraires perçus et des actes effectués sont interdits ».
Possible refus de soins

En présence d’un patient régulièrement indiscipliné et volontairement méprisant, un praticien peut décider d’interrompre ses soins, hormis toute situation d’urgence et à condition de le prévenir et de lui communiquer les coordonnées d’autres confrères susceptibles de le prendre en charge.
C'est ainsi la vie, si le patient ne vient pas tant pis pour toi, si tu lui factures même sans passer par la case sécu c'est lui qui peut porter plainte !!! On n'en est pas à une absurdité près....

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 17:50:15

Pseudo : Hierocles

et quid des "gratuits" qui viennent une fois sur deux car ils ne paient pas?! faut-il les refuser? comment faire? pas si simple non?

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 18:34:30

Pseudo : Victory

Et oui, le seul moyen légal, c'est de refuser ceux qui oublient/annulent au dernier moment sans raison, ...
Enfin légal si on s'assure que le patient puisse trouver un autre praticien qui veuillent bien de lui, car on n'a pas le droit non plus d'abandonner un patient demandeur de soins.
Beaucoup de médecins spécialistes pratiquent le fait d'inscrire sur liste noire ceux qui n'ont pas honoré un seul rdv, peu importe la raison, ce qui ne les empêche pas de recevoir 60 patients dans la journée.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 19:32:12

Pseudo : lulu04

Oui Alban, pas de problème pour les radier, mais moi je suis remplaçante donc c'est pas moi qui choisis de les reprendre ou pas. Les remplacés les reprennent toujours... Donc, ma solution pour ce remplacement c'est de blinder l'emploi du temps du kiné remplacé afin qu'il ne puisse pas reprendre directement ces "mauvais patients".

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 19:39:13

Pseudo : lulu04

RP 17, je pense qu'on ne peut pas facturer une séance fictive qui est remboursée par la sécurité sociale mais on peut, si le patient est prévenu par une affichette dans la salle d'attente, facturer d'une indemnité compensatoire. Ci-joint le lien de l'ordre des kinés les Pyrénées-Orientales...

http://pyreneesorientales.ordremk.fr/files/2011/10/Le-patient-nhonore-pas-son-rendez-vous.pdf

il dit :

Mesdames, Messieurs,
Votre Masseur-Kinésithérapeute reçoit sur Rendez-vous.
Il vous remercie en cas d’empêchement, de bien vouloir le prévenir de votre impossibilité d’honorer votre Rendez-vous.
Tout rendez-vous non décommandé (fixer éventuellement un délai) donnera lieu au paiement d’une indemnité de XXX €.
Celle-ci ne pourra en aucun cas être prise en charge par les organismes sociaux. Votre Masseur-Kinésithérapeute vous remercie de votre compréhension.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 20:29:13

Pseudo : Alban

Désolé Pioupiou n'a pas raison vous pouvez faire payer la séance en marquant absent non remboursable en face de la date ..c'est légal

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 20:57:28

Pseudo : bixent

lulu04
Après je ne suis pas d'accord avec toi , un remplaçant n'est pas libre de ses choix , mais doit faire ce que le titulaire lui demande. Le remplaçant doit respecter la patientèle qui lui est confiée. A toi de négocier avec le remplacé les termes de ton contrat et si cela ne te convient pas libre à toi de ne plus travailler pour lui.En tant que kiné titulaire nous avons beaucoup d'obligation :( ,mais les kinés remplaçants en ont aussi.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 21:50:13

Pseudo : lulu04

Bonjour Bixent,

Tu me dis que le remplaçant doit respecter la patientèle qui lui est confiée... Cette patientèle elle me respecte t'elle?
Nous avons deux mois d'attente et une moyenne de 2-3 rdv annulés par jour... Cette patientèle respecte-elle les autres? Se souvient-elle du jour où elle a appelé pour hurler au téléphone des fois au bord de l'insulte, pour me dire qu'elle avait mal, que c'était extrêmement urgent, que c'était un scandale de devoir attendre autant?
Donc oui, je me sens libre de mes choix. Encore plus si je sens que le kiné que je remplace (et crois moi, ça se remarque très vite) n'est pas capable de mettre les limites avec ses patients : Facile de facturer des actes fictifs, difficile de mettre des limites.
Ne t'en fais pas pour "le remplacé", je sais tout à fait ce qu'est le respect. Bien entendu, le remplacé aura un topo de la situation. Et il pourra prendre d'ici deux ou trois semaines ses patients, pas grave ils ont déjà pu en attendre trois...

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 25/06/2018 - 21:20:38

Pseudo :

c'est vrai bixent, ce n'est pas la société qui a eu raison de Renaud.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 26/06/2018 - 13:59:27

Pseudo : reboot

En tant que remplaçante, en effet, tu ne peux pas faire grand chose. La seule chose est de ne pas revenir dans ces cabinets laxistes.
Quand tu auras ton cabinet, tu pourras à loisir virer les gens indélicats ou les faire attendre pour la reprise d'un rdv.
Si tu crées ton cabinet, avec un agenda clairsemé, il te sera peut-être plus difficile d'arriver à appliquer la tolérance zéro, même si c'est la meilleure façon de se faire respecter.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 27/06/2018 - 11:12:47

Pseudo : Pioupiou

Pour essayer, je dis bien essayer , de clore le débat, il m'est arrivé de nombreuses fois, en tant que remplacé de devoir rembourser des séances fictives (non faites) à mon patient qui conteste l'acte ou de me retrouver avec des dossiers inexploitables car insuffisamment renseignés (toujours le phobie administrative), après avoir réglé mon ou ma remplaçante, sommes qui seront définitivement non recouvrables, donc à ma charge.L'avantage du remplaçant consiste aussi dans le fait de partir rapidement avec son chèque , qui doit être le fruit de son travail effectif,et d’être dégagé de beaucoup de contraintes, c'est une question de confiance. Cela fait aussi parti du jeu avantages-inconvénients.
"on le fait ailleurs est un peu juste comme argument pour justifer des actes fictifs".Je n'arrive pas à avoir des avis aussi tranchés entre les bons et les méchants, les honnêtes et les pas malhonnêtes, après 43 ans d'exercice, j'ai remarqué que lorsque on laisse un planning plein et que les patients , rapidement, se décommandent ou ne viennent pas aux rendez vous suivants, il faut aussi que le remplaçant(te) se pose les bonnes questions avant de réclamer des sous.Je ne suis jamais aussi content que lorsque mes malades me font de compliments sur le sérieux mon remplaçant et sincèrement honteux lorsque c'est pas le contraire.Il faut donc que tout le monde prenne ses responsabilités effectivement.Prendre un remplaçant, c'est aussi l'occasion de rencontrer des confrères ou consœurs et d'échanger autre chose que de l'argent contre un service.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 27/06/2018 - 19:21:52

Pseudo : Police (message on the bottle)

Vous voulez faire payer une séance qui n’a pas eu lieu. Tout d’abord c’est Interdit. Et ensuite à quoi bon ? Tu es à une seance près ? Ramené à l’annee ça fait pas grand chose. Si il y en a beaucoup alors il faut éduquer les patients et ne plus les reprendre...
Si tu es remplaçante eh bien c’est l’inconvenient de ce mode d’exercice. Mais d’un autre côté tu n’es pas ennuyée par l’administratif (factures à envoyer quand accident de travail, réclamations diverses, problèmes à gérer au cabinet en tout genre...).

Un osteo dont le patient oublie la séance ne fera pas facturer… Idem un médecin.

Perso, je refuse de facturer quand un patient a oublié même si il m’a dit « compter la séance, je suis remboursé ». Chez moi ça ne marche pas comme ça.

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 27/06/2018 - 20:44:04

Pseudo : lulu04

Oula, j'ai l'impression que ce débat commence à tourner "méchante remplaçante" qui veux faire des sousous uniquement... A quel moment j'aurais pu laisser entendre ça dans mes écrits?
Je demande toujours un retour des patients par le biais du remplacé et jusque là pas de soucis. Sachez que les gens décommandent le plus souvent avant même d'avoir fait appel à moi. CAD la première semaine de remplacement.
Et POLICE, justement je ne veux pas facturer des actes fictifs. Sachez que les remplacés assistants me prennent en plus de leur rétro une marge de 5 à 10 % pour justement combler ce risque de faute. Autres chose, je suis pas à "un acte près" mais 3 personnes qui décommandent le même jour...

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 28/06/2018 - 10:22:13

Pseudo : Pioupiou

On a plus d'impact et de respect des malades en refusant de facturer des soins ,même à leur demande plutôt qu'en le faisant.Vous perdez le respect de votre malade, c' est certain et devenez vulnérable légalement.C'est votre réputation qui vous fait vivre durablement.Je me l'interdis et l'interdit à mes collaborateurs (dans leur contrat) malgré la pénurie de kinés.J'en ai eu assez de voir défiler les malades après leur départ pour venir me le dire.
Pour la petite histoire, il y a quelques années une amie s'est laissée tenter à la demande du malade, je précise, et facturé la dernière séance pour finir une série interminable et lorsque celui ci s'est retrouvé en difficulté lors d'un contrôle médical, il ne s'est pas géné pour "balancer la consœur" qui n'a pu que le reconnaître, agenda à l'appui.Bilan un mois de suspension d'exercice avec contrôle sur 6 mois des actes effectués auprès des malades du meilleur effet.Cela tente franchement quelqu'un?

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 28/06/2018 - 11:13:20

Pseudo : gilloutyyann

c'est merveilleux les oies blanches comme pioupiou dont la probité est solide comme l'airain. surtout quand ses collaborateurs lui permettent de compenser généreusement les lapins grace à de substantielles rétrocessions. quid des imbéciles solitaires dans mon genre, qui prennent un enfant par demi heure,voir3/4h, souvent chronique ,et soumis aux : grippes, gastro du frangin, sorties scolaires, j'en passe?

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 29/06/2018 - 06:05:08

Pseudo : Yves MKDE

En cas de non venu non prévenu d'un patient, vous avez le droit légalement de facturer un DE (équivalant ou supérieur à l'acte "perdu") au patient sur la séance précédente ou suivante pour exigence de temps. Ne plus prendre de patients qui ne payent pas directement leurs soins donc pas de tiers payant. Les seuls que nous n'avons pas le droit de faire payer légalement (mais ce n'est pas le pratique) sont les AT et maladies professionnelles mais vous pouvez leur dire que vous attentez l'accord de leur caisse pour commencer les soins, ils changeront de cabinet tout seul. Les AT MGEN (qui deviennent inspection d'académie), de la MGP et d'assurance privé pour la fonction territoriale payent avec plus d'un an de retard quand ils payent ; je l'explique aux patients et soient ils passent en maladie soient je ne les prends pas. Il est parfaitement légal de refuser un patient (il n'y a pas de critère d'urgence en kiné) mais vous devez savoir s'ils ont la possibilité d'en contacter un autre : ils ont tous de smartphones avec internet si non imprimé la pagejaune des kinés de votre ville

Re: Quand les kinés prendrons leurs responsabilités... Coup de gueule 29/06/2018 - 14:56:58

Pseudo : Guii

Cas du remplaçant : quid de la responsabilité du kiné titulaire remplacé dans ce cas la ? en effet à quel point a tˋil préparé ses patients à la venue de son remplaçant, à quel point a t’il sondé leur désire de poursuivre les soins avec une personne autre, avant de remplir l’agenda ? On peut se poser la question, quand on voit que les patients ne viennent pas dès la premiere semaine

Par ailleurs, je pense que le professionnel consciencieux doit toujours se poser la question de savoir POURQUOI le patient ne vient pas, et doit parfois amener le professionnel à en questionner sur sa pratique ..
les causes sont multiples, à analyser au cas par cas

sofaxis (7 réponses - 29/06/2018)20/06/2018 - 07:11:36
Bonjour à tous, j'ai un problème de remboursement qui traîne avec la sofaxis depuis 3 mois et je ne sais plus quoi faire, ils me donnent des prétextes et chaque fois ils assurent que le virement sera fait sous 8 jours...et évidemment il n'arrive pas ! que dit la loi concernant le délais de règlement
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : sandrine

Bonjour à tous, j'ai un problème de remboursement qui traîne avec la sofaxis depuis 3 mois et je ne sais plus quoi faire, ils me donnent des prétextes et chaque fois ils assurent que le virement sera fait sous 8 jours...et évidemment il n'arrive pas ! que dit la loi concernant le délais de règlement des accidents de travail des fonctionnaires territoriaux ??? merci de partager vos expériences
bonne journée
Sandrine

Re: sofaxis 20/06/2018 - 09:30:13

Pseudo : nath.tv

compte 3 ans. 3 mois c'est rien lol. *par contre tu pourras demander des pénalités de retard ensuite. Faire un courrier dans ce sens en AR pour les mettre en demeure.

Re: sofaxis 20/06/2018 - 09:49:42

Pseudo : Hierocles

au mois 6 mois

Re: sofaxis 21/06/2018 - 08:16:35

Pseudo : reboot

3 mois d'attente c'est (malheureusement) classique. Le plus rapide que j'ai eu: 1,5 mois. Le plus long 1,5 an...
@Nath, tu as déjà eu gain de cause sur des pénalités et si oui quel pourcentage?

Re: sofaxis 21/06/2018 - 11:12:13

Pseudo : alban

Pour les pénalités vous pouvez toujours rêver!!
Si tu es payé ce sera bien !! lol

Re: sofaxis 21/06/2018 - 15:16:46

Pseudo : nath.tv

oui j'ai eut gain de cause à l'époque mais j'étais à 3 ans de retard d'impayé. Je suis passé par le tribunal. C'est inscrit dans la loi.

Re: sofaxis 26/06/2018 - 00:05:49

Pseudo : mp

Pour la fonction hospitalière, je ne connais pas, mais cela doit être proche de celle des fonctionnaires des collectivités locales.
Si la société d'assurance qui assure le fonctionnaire est défaillante, c'est l'employeur qui doit payer.
Pour un fonctionnaire d'une commune, la menace d'aller au tribunal administratif c'est avérée efficace.
Attention, avoir un dossier béton: accords de prise en charge, échanges de courriers, faire attention aux délais et au comptable qui tombe malade ou a oublié de venir travailler la veille de la date fatidique de prescription du recours.

Re: sofaxis 29/06/2018 - 06:23:53

Pseudo : Yves MKDE

Il existe un formulaire à retirer au tribunal (triptique gratuit) qui permet de lancer les huissiers les frais étant en plus et les intérêt et dédommagement aussi. Mais il est préférable d'avoir fait signer le bilan initial comme acceptation de contrat.
Il ne faut aussi pas prendre ce type de patient : AT MGEN, AT MGP et AT fonction territorial.

bilan 1er juillet (1 réponse - 28/06/2018)28/06/2018 - 14:45:00
on rentre l'AMS 10,7 dans le logiciel à la place du 8,10 ou pas?
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : reboot

on rentre l'AMS 10,7 dans le logiciel à la place du 8,10 ou pas?

Re: bilan 1er juillet 28/06/2018 - 17:56:25

Pseudo : patrick.l

logiquement les logiciel auront une MAJ le 1er juillet

Négociations conventionnelles (0 réponse)20/06/2018 - 17:43:34
Les dentistes ont réussi à faire réouvrir les négociations conventionnelles.Pour rappel, fin 2016, les mesures de la CNAM leur ont toutes été imposées, bien qu'AUCUN syndicat ne les ait acceptées. Ils ont tout de même résisté et protesté et ont réussi à obtenir de nouvelles négociations (on verra où
Lire la suite...

Répondre

Pseudo :

Les dentistes ont réussi à faire réouvrir les négociations conventionnelles.
Pour rappel, fin 2016, les mesures de la CNAM leur ont toutes été imposées, bien qu'AUCUN syndicat ne les ait acceptées. Ils ont tout de même résisté et protesté et ont réussi à obtenir de nouvelles négociations (on verra où cela les mène.)

Merci donc à nos courageux syndicats (enfin à certains) d'avoir signé par dépit nos dernières négociations. A cause de cela, on ne pourra jamais espérer de nouvelles négo avant 2022.

Être remplacé à temps partiel (3 réponses - 18/06/2018)16/06/2018 - 21:27:40
Bonjour Je souhaiterai diminuer mon activité temporairement pour m’occuper de mes enfants. J.aimerai travailler que 2 jours par semaine. Est-il possible de se faire remplacer les autres jours? Ou est-ce qu’il faut faire un contrat d’assistant/collaborateur? (Sachant que c’est temporaire et que j’exe
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : july67

Bonjour
Je souhaiterai diminuer mon activité temporairement pour m’occuper de mes enfants. J.aimerai travailler que 2 jours par semaine. Est-il possible de se faire remplacer les autres jours? Ou est-ce qu’il faut faire un contrat d’assistant/collaborateur? (Sachant que c’est temporaire et que j’exerce uniquement à domicile)
Merci pour vos réponses

Re: Être remplacé à temps partiel 17/06/2018 - 10:38:03

Pseudo : patrick.l

lorsque tu prends un remplaçant , tu n'as pas le droit d'exercer ailleurs ( ni meme en domicile ) .

donc pour ton projet il te faut prendre un assistant .

Re: Être remplacé à temps partiel 18/06/2018 - 08:09:16

Pseudo : nath.tv

faux Patrick, elle peut tout a fait prendre un remplacant les jours où elle ne travaille pas à partir du moment où elle justifie qu'elle bossait avant ces jours là.

Re: Être remplacé à temps partiel 18/06/2018 - 09:32:49

Pseudo : Hierocles

oui moi je l'ai fait un remplacant les jours ou tu ne travaille pas c'est ok, et pas la peine de s'emmerder avec des contrats compliqués,

Chiro ? (14 réponses - 14/06/2018)03/06/2018 - 10:03:36
Bonjour à tous,voilà, depuis 1 semaine on entend parler des compétences des chiros, de l'ordre, de nos syndicats ulcérés par les ECTS offerts aux chiros et le fait qu'ils puissent finalement être des kinés comme nous. Je crois avoir résumé...Mais je ne trouve aucun détails, ni information sur les co
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : Bougrain

Bonjour à tous,
voilà, depuis 1 semaine on entend parler des compétences des chiros, de l'ordre, de nos syndicats ulcérés par les ECTS offerts aux chiros et le fait qu'ils puissent finalement être des kinés comme nous.
Je crois avoir résumé...
Mais je ne trouve aucun détails, ni information sur les conséquences. Je travaille tout seul, comme beaucoup d'entre vous et sans pouvoir en discuter avec un confrère, je crois comprendre que l'objectif de l'Etat serait de dérembourser la kiné, de la laisser en pâture aux mutuelles.
Bon je serais surpris de voir un LCA ou une fracture du coude rééduquée par un chiro en 20 séances à 70 boules la séance...
Ou encore faire un drainage lymphatique, travailler une cicatrice, scotcher de l'éléctro.. enfin bref qu'est-ce que vous pensez que ça va changer ?
Dans l'uberisation de notre profession (et des autres), je préfère que ce soient les chiros qui se mettent à notre niveau que les aides soignantes (désolé mesdames).
Savez-vous comment ça se passe au E-U par exemple ? Car je vois bien notre président Jupitérien vouloir s'inspirer de ce model économique...
J'aimerais en tout cas avoir d'autres avis que le mien sur tout ça.
Et une bonne journée à tous

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 11:05:02

Pseudo : Motani

Je pense qu’on peut envisager plusieurs niveaux de lecture suite à cette annonce. Ça fait une dizaine d’années que je suis diplômé et une chose est sure: il ne se passe pas longtemps sans que je lise sur ce forum que la Kiné libérale est morte, qu’on est foutu, qu’on peut commencer à manger des cailloux, ... Bref, le désespoir règne ici.
Quelles conséquences envisager? On peut naïvement penser que le gouvernement s’est soit simplement planté en promulguant cette loi, soit qu’elle a voulu palier au manque de kinés en permettant à d’autres d’exercer une partie de nos compétences. Tout en restant non remboursés, ce qui ne changerait rien pour nous si ça en reste là.
On peut envisager plus grave: un deremboursement rampant via un transfert de nos compétences à d’autres professions. La encore, ce n’est pas pour demain car transfert de compétences ne signifie pas annulation de nos compétences. La encore, tant que ces autres professionnels ne sont pas remboursés, l’impact sera très limité.
Ce qui serait plus grave, c’est qu’en parallèle de ce transfert, la Sécu décide de ne plus rembourser certains de nos actes au motif d’un manque de preuves d’efficacité ou autres raisons. La par contre, ce serait bien plus dramatique car nous serions en compétition avec les chiros (et pourquoi pas à terme les ostéos) sur de mêmes compétences.
Maintenant, il faut savoir que les chiros sont moins de 1000 en France. C’est pas le raz de marée non plus ... Il faut plus s’inquiéter d’un possible transfert aux ostéos qui n’attendent que ça.
Mais soyons honnêtes: les chiros et osteos exercent déjà certains de nos gestes officieusement, tout comme nous pratiquons la thérapie manuelle et d’autres techniques moins « officielles ».
Pourquoi un tel acharnement contre nous? La sécu cherche des sous partout, c’est un fait. Paye t’on aussi l’arrogance de notre profession? Des années à voir pulluler des cabinets usines ne respectant rien, des syndicats inutiles et un ordre inexistant ... Peut être un effet d’annonce du gouvernement pour nous effrayer et se venger suite à lavenant 5 et les tentatives de le retoquer ...
Je ne pense pas qu’il faille dramatiser suite à ces annonces. Il va falloir être prudent à l’avenir et surtout se remettre en question et s’unir.

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 12:10:54

Pseudo : patrick.l

perso j'exerce depuis 33ans ….avant que je n'entre à l'ecole de kiné déjà on me disait ...pourquoi tu veux faire kiné , c'est mort ,aucun avenir ….

bon ca fait juste 33ans et je suis toujours là et plus que 5ans à faire et j'aurais finit ma carrière sans problèmes

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 12:32:43

Pseudo : Bougrain

Merci, je pense aller dans votre sens.
Au delà de l'efficacité de nos techniques, je pense que la Sécu considère surtout que nous avons une activité de confort.
Je vois de plus en plus de généralistes et chirurgiens ne plus prescrire de rééducation après des opérations de traumato.
On y va à coup d'anti-inflammatoires, d'antalgiques, de repos... et d'auto-récupération.
Que ça se passe bien ou pas, la Sécu s'en fout. Elle a une vue à court terme.
Le médecin s'en fout à peu près aussi d'ailleurs.
Le patient ne sait pas qu'il peut retrouver plus vite et mieux sa vie d'avant. Et s'il est gréviste à la SNCF, ça l'arrange même.
Ca fait 20 ans que j'exerce. De plus en plus de patients viennent me voir en deuxième intention après être passé entre les main d'un ostéo (ça devient un premier réflexe). Et encore, j'ai la double casquette !
Je crois vraiment que ces dernières années voient s'accélérer un détricotage de notre activité, et que l'intérêt de nos compétences se diluent dans une espèce de nébuleuse où plus personne ne sait qui fait quoi, pourquoi, pour combien et pour combien de temps.
Donc je vois deux options :
1) les gros centres de rééducation et autres maisons de santé, avec du matos et de l'espace, histoire d'en mettre plein la vue.
2) le bouche à oreille qui fera survivre les petits rigolos comme moi (je bosse dans 20m2). Avantage : ça sélectionne les patients qui n'en n'on rien à battre et les grévistes ;-)

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 17:44:24

Pseudo : Canne pour vieux

Bonjour,
Je ne pense pas que l'Etat veuille dérembourser dans un futur proche les soins de kiné.
Par contre, cela peut vite fait effrayer l'index droit (corné par le mulot d'ordinateur) des nombreux cabinets de kinés usine/laboratoire qui pullulent et qui s'ouvrent encore tous les jours (et cela ne serait pas dommage).
Mais surtout, le but est de faire passer le remboursement de soins ostéo auprès de la Sécu (les mutuelles y adhèrent déjà depuis plusieurs années). Personnellement et n'ayant qu'une casquette de kiné, je ne suis pas contre, je trouve les deux professions complémentaires (mais différentes).
Tout dépend des professionnels des professions et de leurs trop grande majorité de fils et filles à papa bling-bling qui en veulent toujours plus...
Après, cela reste une rumeur parmi tellement d'autres, certains aiment bien l'alimenter, on parle un peu d'eux virtuellement de temps en temps, ça fait de la pub et on s'auto-brosse dans le sens du poil que beaucoup ont dans la main...

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 18:46:54

Pseudo : Leonarda

@Patrick
33 ans?

Jesus (de Nazareth) ,lui ,a fini sa carrière terrestre à 33 ans...
Alors prudence !!!!!

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 19:18:20

Pseudo : reboot

Oui, mais bon, il a été un peu aidé qd mm...

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 20:07:47

Pseudo : patrick.l

ben oui diplômé en 1985...une éternité

Re: Chiro ? 03/06/2018 - 20:28:42

Pseudo : maurice

Certes, c'est un coup important à notre ego de mk, mais il y a 1300 chiros contre 86000 kinés, en France et leurs actes ne sont pas remboursés par dame sécu.
Alors, je trouve normal que nos instances, ordre et syndicats se battent pour effacer ou améliorer ce décret en notre faveur. Mais de là, dire que notre profession n'a pas d'avenir est très exagéré.

Re: Chiro ? 04/06/2018 - 08:32:35

Pseudo : madman

il y a 20 ans on galérait pour trouver un ostéo...depuis les écoles ont pointé le bout de leur nez jusqu'a ce que les ostéos pleurent d'être trop nombreux (article dans ostéomag du mois dernier je crois). Gageons que le nombre d'éliminés de médecine ayant quelques moyens se retrouvent dans les futures écoles de chiro qui vont se créer dans les dix ans à venir...
Le problème n'est pas tant le nombre et la qualités des professions qui sont en passe d'être en concurrence avec les kinés mais de savoir si l'on pourra rivaliser en qualité au vu du prix de la séance et de notre impossibilité de faire des dépassements dixit notre code de déontologie...et que les patients finiront peut être par envisager de payer de leur poche pour être debout. Nous ne garderont que les soins de haute volée (1/2 de dix ans, gériatrie, rhumato merdique...)

Re: Chiro ? 04/06/2018 - 09:50:17

Pseudo : Motani

Après, ne pas oublier que chiros ostéos et kinés ne font pas de la magie. Si les soins se prolongent et que les patients doivent sortir l’argent de leur poche, ils finiront toujours par se tourner vers les soins remboursés. Même si beaucoup de patients consultent aujourd’hui un osteo en première intention (peut être dû aussi au fait qu’il n’y a pas besoin d’ordonnance et donc de s’enquiquiner à voir un médecin pour les consulter), on les retrouve très souvent après. Le remboursement est et restera toujours un avantage monstrueux et vital pour nous.

Re: Chiro ? 04/06/2018 - 21:44:19

Pseudo : bixent

Je suis d’accord nous avons un avantage indéniable : nous sommes remboursés. Au jour d'aujourd'hui où tout est hors de prix , en France n'importe qui a le droit à une prise en charge gratuite qu'il ai mal au dos, qu'il ai une entorse où tout ce que vous voulez. Alors certes le prix de la séance pourrait être discuté mais cela est donnant donnant; on ne peut pas tout avoir non plus, nous sommes libres d’être conventionné il me semble .
Je pense que la profession de kiné devrait s'unir plus tôt que de critiquer son collègue sur la façon de travailler .L’intérêt dans notre métier c'est que nous pouvons soigner de multiples pathologies avec des traitements aussi variés les uns que les autres (manuel, machines, individuel, groupe...)cette panoplie offre un choix aux patients et c'est très bien.
En soignant toute la journée nous pouvons voir que toutes les personnes sont différentes et donc réceptives ou non à nos soins .Individuellement on ne peut pas soigner tout le monde , par contre tous les kinés dans leurs ensemble et leurs différence peuvent soigner tout le monde ou presque.

Re: Chiro ? 10/06/2018 - 00:24:27

Pseudo : mp

la reconnaissance des chiro en grade universitaire va avoir pour effet pour ceux qui auront la chance d'avoir un boulot à l'hosto d'être mieux payé qu'un kiné.

Re: Chiro ? 14/06/2018 - 14:53:05

Pseudo : Guii

Ma crainte dans ce nouveau partage officiel de (certaines) compétences - auparavant exclusives des kinés - avec maintenant les chiro, réside justement dans cette différence entre eux et nous vis à vis du remboursement sécu.
Qu'est-ce qui empêchera, demain, un groupe de chiros de porter plainte contre les kinés pour concurence déloyale, au pretexte qu'ils font la même chose que nous mais eux ne sont pas remboursés par la sécu, d'où préjudice pour eux, et entrave à la sacro-sainte libre concurence ?
De là, 2 solutions pour réparer cette injustice :
- on rembourse la chiro ; ça n'arrivera jamais, ils ne sont pas reconnus comme profession de santé (comme les ostéos d'ailleurs) et la sécu ne va pas vraiment dans le sens de plus de remboursement, surtout pour des élèments sans preuve d'efficacité
- on dérembourse la kinésithérapie, tout du moins pour les domaines partagés avec les chiros, à savoir les consultations pour douleurs sans origine organique, lombalgie, cervicalgie communes et tutti frutti.
Je ne pense pas qu'on se dirige vers un déremboursement TOTAL, mais peut-être partiel en fonction des pathologies (traumatologie post-op, neuro, gériatrie ne seront pas déremboursés) ou un transfert du financement vers les mutuelles, donc ensuite variable en fonction de la couverture de chacun..

Re: Chiro ? 14/06/2018 - 22:14:17

Pseudo :

c'est lancé depuis au moins 25 ans (cf. le directeur national de la CPAM qui avait estimé que 70 % des soins de kiné étaient inutiles, discours paru en première page dans le KA à l'époque), alors on va finir par y arriver.
il parait que les grands changements prennent 30 ans.
on est dans les temps.

declaration revenu osteo (2 réponses - 07/06/2018)07/06/2018 - 01:54:28
bonjour chers collègues. Je viens solliciter votre avis éclairé si possible au sujet de la déclaration des revenus ostéo pour une activité de kiné ostéo. d'après vous faut il déclarer les revenus d'ostéo à part pour l'urssaf ou peut on, en dessous d'un plafond de revenus professionnel, ne pas le sép
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : patapouf

bonjour chers collègues. Je viens solliciter votre avis éclairé si possible au sujet de la déclaration des revenus ostéo pour une activité de kiné ostéo. d'après vous faut il déclarer les revenus d'ostéo à part pour l'urssaf ou peut on, en dessous d'un plafond de revenus professionnel, ne pas le séparer des revenus totaux de l'activité de kiné ostéo et donc ne pas remplir la ligne B (autre revenus professionnels non salariés) de la déclaration à l'urssaf. merci de vos réponses et bonne journée.

Re: declaration revenu osteo 07/06/2018 - 10:24:19

Pseudo : patrick.l

les revenus ostéos ne font pas partie des revenus conventionnés .

Re: declaration revenu osteo 07/06/2018 - 18:40:04

Pseudo : reboot

Pour les chèques ou carte, la réponse est non....

Liquidation judiciaire après liberal (2 réponses - 10/06/2018)27/05/2018 - 14:11:57
Quelqu'un a eu l'experience? avantages? inconvenients?
Lire la suite...

Répondre

Pseudo : jorcastip

Quelqu'un a eu l'experience? avantages? inconvenients?

Re: Liquidation judiciaire après liberal 27/05/2018 - 22:19:20

Pseudo : mp

En principe le Président du Conseil de l'Ordre, ou le kiné désigné pour le remplacer est controleur judiciaire pour notre profession, c'est à dire chargé que les procédures sont bien respectées.
La "liquidation" peut être volontaire, à la demande de l'intéressé ou imposée à la demande d'un créancier ( en général l'urssaf ). La Carpimko se contente en générale d'envoyer des contraintes, véritables bombes à retardement.
En pratique, les magistrats ne cherchent pas la mort du pêcheur, a condition que celui-ci comprenne que c'est aussi dans son intérêt.
Pour une réponse plus précise,merci de préciser votre situation.

Re: Liquidation judiciaire après liberal 10/06/2018 - 00:26:55

Pseudo : mp

pas de honte à répondre, le forum est anonyme.