?Aide/Conseils

Assistance
02 23 41 38 86

Aide - Conseils

Cette rubrique, comme tout le reste du site va subir de profondes modifications dans les prochaines semaines... tic... tac...

Si des propos choquants ou diffamatoires sont tenus dans cet espace, nous vous remercions de nous en informer au plus vite.

Aide financière covid (1 réponse - 07/04/2020)07/04/2020 - 06:02:04

Bonjour a toutes et à tous..
Jai fait la demande jeudi dernier sur le site des impôts.
Recue pendant mon sommeil...

Lire la suite...

Répondre Pseudo : gv

Bonjour a toutes et à tous..
Jai fait la demande jeudi dernier sur le site des impôts.
Recue pendant mon sommeil...

07/04/2020 - 07:25:50

Pseudo : gv

attention je dis merci mais ils n'auront pas pour autant ma voix en 2022 que ce soit clair!!

car les 1500 euros tu les declares bien sur et tu enleves 50%: il reste juste de quoi s'acheter une paire de sneakers chez Hardy!!! lol
ce que je vais faire...

Patientèle et départ (13 réponses - 07/04/2020)06/04/2020 - 15:29:49

Que demanderiez vous à un collègue assistant qui veut quitter le cab pour s'installer ds le même village et qui nous demande si on est d'accord pour suspendre la zone de non concurrence et qui veut nous racheter sa patiente?je précise tt ça c'était avant le C
Lire la suite...

Répondre Pseudo : 32

Que demanderiez vous à un collègue assistant qui veut quitter le cab pour s'installer ds le même village et qui nous demande si on est d'accord pour suspendre la zone de non concurrence et qui veut nous racheter sa patiente?je précise tt ça c'était avant le Covid!!
Merci

06/04/2020 - 15:34:07

Pseudo : gv

ben tu vends!!!!
et tu trouves un autre assistant!!!

la chance de ta vie!

06/04/2020 - 16:42:48

Pseudo : 32

Et non zone surdotee donc on ne peut pas le remplacer !

06/04/2020 - 17:06:42

Pseudo :

.....je ne comprends pas, si zone surdotée, il ne peut donc pas s'installer!!?

06/04/2020 - 18:33:31

Pseudo : 32

Et si ! un assistant est "propriétaire " de sa place et a le droit de partir ds le bassin de vie sans qu'on puisse le remplacer ducoup car il n'y a pas de départ de la zone surdotee

06/04/2020 - 18:33:02

Pseudo : gv

impossible donc de s'installer!!!!

06/04/2020 - 18:42:24

Pseudo : 32

Si car qd on est assistant on est "propriétaire " de sa place et par conséquent on peut rester ds la zone surdotee avec son propre numéro et parcontre nous on ne peut pas le remplacer

06/04/2020 - 19:10:19

Pseudo : MK20

C’est juste une question d’argent :

Si il te propose un bon prix, oui alors !!!

06/04/2020 - 19:33:36

Pseudo : 122

Comment ça impossible de s'installer ?!

06/04/2020 - 19:42:25

Pseudo : Yves MKDE

Pour information si lors de la rédaction du contrat, il y a une clause "zone de non concurrence", c'est clause pour être valide doit avoir trois points stipulés clairement :
1/Condition de temps, l'application de cette clause doit être limité dans le temps et en concordance avec le temps d'exercice déjà fait (pas 10 ans d'interdiction pour 6 mois de travail par exemple)
2/Condition d'espace, la limite doit être raisonnable et en correspondance avec l'activité (pas d'interdiction pour l'ensemble du département par exemple)
3/Définition du montant en cas de non respect, que ce montant soit fixe ou proportionnel.

Si une seule de ses clause n'est pas inscrite dans le contrat, alors l'article de ce contrat est réputé inexistant et la clause de non concurrence non écrite.
L'ordre oubli régulièrement lors qu'ils "pointent" un contrat de vérifier ce type de détail qui rends le contrat caduque. Les pauvres kinés qui jouent leur rôle au CDO ne sont pas juristes et se plantent régulièrement.
Il n'y a donc pas de négociation de prix à avoir car il doit être défini, dans le cas contraire c'est gratuit car la clause est nul et non avenue.

06/04/2020 - 20:53:49

Pseudo : gv

Effectivement tu autorises ton collaborateur à migrer dans le village..tu prends un risque car tu perds la clientèle et tu perds la rétro et tu ne peux pas prendre de nouveau collaborateur...

Perso je vends à 80% du CA du collaborateur..
Point barre
J’aurais même dis 100% du CA

A toi de voir
Mais y’a pas de cadeau en affaires
Car aujourd’hui il y a numerus clausus et demain.....????

06/04/2020 - 22:59:59

Pseudo : Bbr

Si c’est un contrat d’assistant il ne peut pas s’installer à côté si tu as spécifié sur son contrat ; en cas de zonage il laisse la place au prochain assistant » sinon c’est mort. Si tu as fait un contrat de collab sans cette clause c’est encore plus mort pour toi. Bon courage car moi je veux travailler seul maintenant trop d’entourloupes.

06/04/2020 - 23:35:56

Pseudo : 122

Merci à tous oui un peu la galère et beaucoup de déception !!

07/04/2020 - 06:18:38

Pseudo : gv

Quelle galère ?? La chance de ta vie...
Un chèque à 6 chiffres

Si tu es déçu tu nacceptes pas le deal..

LImites de l'EBM/EBP et hydroxychloroquine (1 réponse - 07/04/2020)07/04/2020 - 01:22:18

Il est intéressant de noter les divergences parfois violentes qui existent entre ceux qui veulent autoriser l'administration de ce médicament sur un faible faisceau de preuves et ceux qui s'y opposent faute de preuves définitives.
Au delà de ça j'y vois la limit
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Sonny

Il est intéressant de noter les divergences parfois violentes qui existent entre ceux qui veulent autoriser l'administration de ce médicament sur un faible faisceau de preuves et ceux qui s'y opposent faute de preuves définitives.
Au delà de ça j'y vois la limite presque éthique de l'EBM: a-t-on le droit de sacrifier des chances de survie à des patients ou des familles de patients qui ont confiance en leur médecin dans l'administration d'un médicament alors même que ce médicament est bien connu et que le risque est accepté par ces patients ou familles de patients ? Doit-on rester au contraire dans une vision paternaliste du soin "je sais ce qui est bon pour toi, tu n'as pas ton mot à dire" alors même qu'on sait que le temps nous presse et qu'on aura pas le temps de prouver l'efficacité ou l'inefficacité de ce traitement ?

Pour rester sur une question éthique, doit-on tout sacrifier au nom de la vie ? Doit-on sacrifier par exemple la qualité de fin de vie (en le privant de sa famille, en le privant de soins kinésithérapiques etc.) d'un résident en EHPAD au nom de la protection de sa vie ? La question mérite d'être posée j'en suis convaincue car ici nos pauvres séniors n'ont pas les moyens de se rebiffier comme nous...

07/04/2020 - 05:39:57

Pseudo : mobtre_omega

Ce médicament est prescrit dans le cas précis de cas grave de covid-19. Pour les cas « non graves », il n’est pas donné pour le moment par absence de preuve. Il faut je pense avant de donner un quelconque médicament et celui-ci n’est pas quelconque puisqu’il a des effets secondaires importants notamment cardiaques et digestifs (diarrhées ++) s’assurer de son efficacité réelle comparée aux risques.

Quand je vois Estrosi et sa femme vanter les mérites de ce médicaments qu’ils ont pris alors qu’ils auraient très certainement guéri sans rien ça me sidère... De nos jours tout se décide dans les médias, les réseaux sociaux.

Quant à la seconde partie, en effet la kiné en EHPAD se discute... Il va y avoir de la « casse » secondaire à l’arrêt des soins de kiné et des visites.

Exprimer son ras le bol? (52 réponses - 07/04/2020)04/04/2020 - 07:52:31

Bonjour à toutes et à tous!!
Si vous souhaitez contester le rôle de l’Ordre c’est aujourd’hui qu’il faut le faire!!!

Cela fait un moment que je me bats contre..,mais tout seul ce n’est pas évident...
Plus on sera nombreux mieux le
Lire la suite...

Répondre Pseudo : gv

Bonjour à toutes et à tous!!
Si vous souhaitez contester le rôle de l’Ordre c’est aujourd’hui qu’il faut le faire!!!

Cela fait un moment que je me bats contre..,mais tout seul ce n’est pas évident...
Plus on sera nombreux mieux le mouvement se portera.

04/04/2020 - 08:32:34

Pseudo :

Juridiquement cette structure a l’air indéboulonnable et je ne pense pas qu’une pétition changera quoi que ce soit.
Aprés on peut lui demander de rendre des comptes «  publiquement  auprès des kinésithérapeutes concernant les décisions prises à notre égard: qui a décidé Quand ?, comment? ? Pourquoi ? Quelles étaient les alternatives ? Etc etc

À terme je pense que la seule façon de modifier l’ordre c’est en prenant le pouvoir et de les déloger.
Voilà ce que, en gros, je pense.
Leonarda

04/04/2020 - 08:38:29

Pseudo :

Juridiquement cette structure a l’air indéboulonnable et je ne pense pas qu’une pétition changera quoi que ce soit.
Aprés on peut demander à l’ordre de rendre des comptes « publiquement auprès des kinésithérapeutes concernant les décisions prises à notre égard pendant cette crise covid:qui a décidé Quand ?, comment? ? Pourquoi ? Quelles étaient les alternatives ? Etc etc

À terme je pense que la seule façon de modifier l’ordre c’est en prenant le pouvoir et de les déloger.
Voilà ce que, en gros, je pense.
Leonarda

04/04/2020 - 09:32:51

Pseudo : emmanuel.bissey

Bonjour

Ça va être compliqué. La plus part des présidents départementaux sont d’ancien du snmkr ou de la fede.
Ils sont biens habitués aux joutes administratives etc.
Déjà la première chose qu’ils nous expliquent comment on fait des soins de masso kinésithérapies par télé soin. Quels patients vont être concernés.
Que l’ordre nous donne des protocoles. Je sens qu’on va bien rigoler.
Après la réflexion qui faut avoir aujourd’hui alors que l’on ne travaille plus est : est ce judicieux de rester encore conventionné ? Ne faudrait il pas créer une sorte de chisme au sein de notre métier ? De créer un nouvel ordre de professionnels de santé qui ne se réfère pas à celui mis en place. Peut être faudrait il travailler qu’avec les mutuelles et non avec la cnam comme les nutritionnistes.
La grande majorité de nos patients resteront pour les soins classiques. Très peu adhèreront au télé soin donc peut être une nouvelle carte à jouer pour se différencier de nos instances actuelles.
Je n’ai pas l’âme d’un créateur de quelque chose mais simplement j’essaie de réfléchir . Si quelqu’un se sent capable d’être porteur d’un contre projet ou simplement d’une alternative à nos carrières de kiné je suivrais

04/04/2020 - 09:56:14

Pseudo :

J'ai pu sentir une tension durant cette crise entre FFMKR et ordre.
En effet, lorsque l'ordre a recommandé la fermeture des cabinets , j'ai lu 2 jours après, sur un site de la ffmkr qu'on pouvait quand-même exercer en cabinet à condition de respecter les gestes barrières. Puis ce communiqué a "disparu" du site ffmkr.
Il s'est passé quelque chose.

Pour en revenir à la dissolution hypothétique de l'Ordre, le syndicat Alize a bien tout tenté...en vain. Il n'y a qu'un cheval de Troie qui parviendra à le modifier.

Leonarda.

04/04/2020 - 10:08:53

Pseudo : Peg

Moi aussi je suis!
Quoi faire ?
On pourrait peut être écrire une lettre ouverte , la plus représentative possible de l'avis , des sentiments et ressentiments de la profession et la publier par exemple sur LinkedIn ?
Il y a pas mal de représentants des syndicats qui eux même ont un gros réseau et surtout beaucoup de nos confrères.
???

04/04/2020 - 10:19:56

Pseudo : gv

Il faut se faire entendre !!!
Ras le bol de payer pour les autres...
Il est gentil Macron hein
- interdiction aux rassemblements de + 1000 personnes : souvenez vous du dernier match du PSG!!!!!
- il avance le versement des allocations de 3 jours:?????
- il reporte la déclaration des revenus:??????
- il te dit restez confinés mais allez aider les agriculteurs :?????
- ne travailler pas mais faites des dons aux entreprises :?????

Et au final on aura quoi nous autres les professions libérales ?
Le pot de Vaseline

04/04/2020 - 10:28:46

Pseudo :

La lutte contre le cnomk et la lutte pour obtenir des indemnités sont 2 combats différents.
Leonarda

04/04/2020 - 10:33:00

Pseudo : Peg

Suis d'accord avec Leonarda, de toute façon il y a un combat qui est déjà perdu !!...

04/04/2020 - 10:38:38

Pseudo : emmanuel.bissey

J’essaie sans arrêt de faire des mails vers les médias comme France 2 et TF1 pour qu’ils traitent de ce sujet : le risque de disparition des cabinets libéraux de santé. Je n’ai aucune réponse pour l’instant.
Je pense en effet que de réussir à alerter les médias en dehors de nos syndicats et ordre pourrait avoir un impact sur nos situations.
Donc oui il faut arriver à communiquer

04/04/2020 - 10:43:53

Pseudo : emmanuel.bissey

Après pour notre exercice libéral je trouve qu’il y a trop de coïncidences :
L’Europe a demandé à la France la suppression de toutes les professions réglementées
La cours des comptes a dit que la kiné coûtait trop cher
L’HAS rend des conclusions ou on est systématiquement remis en question
Les cliniques et hôpitaux se plaignent de ne plus trouver de kinés
Je pense que l’on veut la mort de notre exercice libéral
Soit on devient des coachs sportifs soit on redevient des kinés salariés

04/04/2020 - 10:46:44

Pseudo : Peg

Avec tous les besoins qui vont être nécessaires en post rea et en ssr on va bientôt parler de nous....
Si tu arrives à écrire un truc bien on peut pour ceux qui sont sur LinkedIn tous publier le post !..
Peut être une bouteille à la mer...mais bon!...

04/04/2020 - 10:53:48

Pseudo : emmanuel.bissey

C’est ça le problème. Je ne suis pas assez calé pour écrire un truc bien et j’ai personne dans mon entourage pour le faire. Il faut en effet un message qui soit clair et net que l’on puisse tous adhérer .

04/04/2020 - 11:10:28

Pseudo : Peg

J'ai dans mon réseau comme beaucoup d'entre nous Stéphane Demorand qui est kine libéral et chroniqueur au point.
On peut tenter ?!!
Leonarda tu écris bien toi ?!!😊

04/04/2020 - 11:12:29

Pseudo : gv

Emmanuel
Il te faut d'abord contacter ton petit journaliste local..
Un petit papier cest mieux que rien

04/04/2020 - 11:40:52

Pseudo : emmanuel.bissey

J’ai envoyé message à oise hebdo puisque je suis de l’Oise. Croisons les doigts.
Et question peut être stupide : avons nous le droit de demander le rsa là maintenant ?
Nous n’avons eu que 2 mois et demi de boulot sur quasiment 4 mois et nous n’avons pas de visibilité sur les mois qui viennent

04/04/2020 - 12:13:48

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Le problème de l’Ordre c’est, qu’à l’opposé de sa mission, il vient de nous décrédibiliser face au Grand Public, et que notre image aura beaucoup de mal à s’en remettre, ainsi que nos revalorisations futures. Pour la première grande crise à gérer de son histoire, il s’est complètement vautré en nous faisant passer pour des professionnels de santé de seconde zone. Mais il s’est également mis en délicatesse avec tous ces milliers de patients qu’il nous a demandé de laisser tomber sans autre forme de procès et qui vont payer cash dans l’avenir leur manque ou leur retard de soin. L’Ordre nous a traité comme des enfants turbulents et immatures, non comme des professionnel de santé.

De l’ensemble de ces décisions se dégage un sentiment de grand amateurisme, et une trop grande obséquiosité envers l’Etat en anticipant ce que l’Etat lui-même n’avait pas demandé.

Je ne sais pas s’il faut remettre en question l’Ordre. S’il a ou non une utilité (personnellement, à part au moment de payer sa cotisation je n’entends jamais parler de lui, ce qui en dit long). Ce que je sais en revanche, s’il a un brin de conscience, s’est que de lui-même il devrait savoir à l’avenir s’interroger sur la vacuité de son attitude actuelle.

Par exemple – et même si, là aussi, j’émets de sérieux doute – après s’être gaufré sur la gestion de la crise, mettre au moins un point d’honneur à participer activement au dédommagement financier de nos cabinets, pour certains en périls, et être à nos côtés pour mettre la pression sur des Institutions qui, soyons-en assurés, nous mettrons Gros-Jean-comme-devant. Mais, aux dernières nouvelles, sur ce sujet également l’Ordre se retire prudemment en marche arrière et à petits pas...

04/04/2020 - 12:33:38

Pseudo :

Je partage ton analyse Cestdemain...
C'est pouquoi il faudrait interpeller l'Ordre pour qu'il nous rende des comptes sur sa prise de decision concernant nos cabinets, à l'instar des commissions d'enquêtes parlementaires.
Ce serait aux 3 syndicats à s'unir pour demander solennellement cela.

Leonarda

04/04/2020 - 12:39:45

Pseudo : emmanuel.bissey

Bravo tu as très bien résumé la situation.
Véran n’a jamais ordonné la fermeture de nos cabinets et là on est comme des cons.
Les osteo peuvent travailler en leur âme et conscience en respectant les mesures barrières et nous si on le fait nous ne sommes pas protégés par notre rcp à cause de la directive de l’ordre.
Je fais des visites à domicile le temps de cette période . Je pourrai remplir ma journée par des soins à domicile en respectant les mesures barrières mais non l’ordre nous a donné la liste des seuls patients « visitables ».
C’est vraiment n’importe quoi d’autant plus qu’au niveau départemental on sent bien qu’il n’y a pas un consensus envers les directives nationales
Encore la fracture entre Paris et la province

04/04/2020 - 14:15:20

Pseudo : Yves MKDE

Déjà faire appliquer la loi disant que pour une population active de moins de 100.000 adhérant à un ordre, il ne doit pas y avoir de conseil départemental mais commencer par le régional; L'ordre n'applique pas la loi.
De plus il est interdit de cumuler une fonction ordinale et une fonction syndicale : combien sont dans ce cas ?
Mais encore pour avoir une fonction ordinale, il faut exercer le métier correspondant : combien du siège de l'ordre exerce la kiné ?

04/04/2020 - 15:46:32

Pseudo : LVR

Complètement d'accord avec l'analyse de Cestdemain,

Demandons à l'ordre de publier sur son site le document officiel émanant du Ministère de la Santé ou de la DGS, demandant la fermeture de nos cabinets.

04/04/2020 - 16:22:40

Pseudo :

Mais ni le ministre de la santé, la DGS n'ont demandé quoi que ce soit à notre encontre !
C'est même confirmé par la présidente de l'Ordre dans un courrier qu'elle a adressé à Bruno Lemaire le 26 Mars

http://www.ordremk.fr/actualites/kines/fonds-de-solidarite-telesoin-masques-les-elus-du-conseil-national-se-mobilisent/

Je cite: "J'ai , en responsabilité, demandé aux kinés de fermer leur cabinet blablabliblablabla".

Leonarda

04/04/2020 - 17:16:29

Pseudo : LVR

@ Leonarda : CQFD

Est ce qu'un élu de l'ordre pourrait, sur ce forum, nous rafraichir la mémoire sur les missions de l'ordre ?
Y a-t-il, parmi les élus, des personnes compétentes en matière de santé publique, susceptibles d'expliquer à l'ensemble des kinésithérapeutes libéraux, que sans aucune directive des plus hautes instances de ce pays, ils ont demandé la fermeture des cabinets ?

04/04/2020 - 17:34:41

Pseudo : Peg

Peut-être que l'on pourrait tous envoyer le même mail au CNO avec la question de LVR ci dessus ?

04/04/2020 - 18:04:04

Pseudo : LVR

@Peg et @GV,

Je vous suis. Mais seule une action collective et correctement menée (aidée de juristes) peut contraindre l'ordre à nous apporter des réponses.

Première demande : remboursement de la cotisation ordinale 2020

A vous lire....sur le forum Physiorama ou sur un autre support ?

04/04/2020 - 18:21:37

Pseudo : Peg

Envoyer le même mail en masse me semble un bon début .
Cela appel à réponse.
Ils seront bien obligés de se justifier...enfin normalement
C'est également le moyen de leur montrer que nous sommes solidaires , suspicieux et surtout en colère !

04/04/2020 - 18:55:20

Pseudo : gv

On fait une photocopie du caducée..
On le barre et on inscrit : ras le bol remboursez !

Hop à la poste direct le CNO..

04/04/2020 - 20:05:22

Pseudo : Peg

🖒

05/04/2020 - 03:07:38

Pseudo : kiloukilou

Le CPSTI = Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants a voté le 02 avril une AIDE EXCEPTIONNELLE DE 2500 euros ( apparemment sans condition et cette aide se cumulera au fonds de solidarité de 1500 euros versé par la DGFIP qui lui est versé sous condition d'une baisse de 50% du CA ) pour les travailleurs indépendants afin de les aider à faire face à la crise liée au Covid-19.
Cette somme de 2500 euros sera versée aux chefs d'entreprise cotisant au RCI ( Retraite Complémentaire des Indépendants = fonds de retraite obligatoire qui doit permettre de couvrir les pertes de gain liées à la baisse d'activité.
La mesure doit être validée par la Direction de la Sécurité sociale.
Le CPSTI est soutenu par l'U2P = Union des Entreprises de Proximité , par la CPME = Confédération des PME et la FFB = Fédération Française du Bâtiment.

Certains travailleurs indépendants sont bien unis pour défendre leurs intérêts .
Le CDO et les syndicats des MK pourraient peut-être solliciter de la Carpimko une aide de 2500 euros ... Après tout, la Carpimko a des réserves et pourrait nous en redistribuer une part avant que le gouvernement ne nous les siphonne au titre de la compensation nationale pour améliorer la retraite d'autres professionnels ...
Pourquoi nos syndicats ne négocient-ils pas auprès des assureurs des contrats de Prévoyance adaptés à nos professions de soignants , incluant une garantie en cas de pertes d'exploitation due à des évènements tels que crise sanitaire, émeutes, mouvements populaires, évènements climatiques, etc... Les professionnels de santé indépendants , de par leur nombre,sont une manne intéressante pour intéresser les assureurs ...

05/04/2020 - 11:10:34

Pseudo : emmanuel.bissey

Je cite, mission de l’ordre, à quoi sert votre cotisation,
L’ordre assure une mission de solidarité professionnelle. Une somme importante est consacrée chaque année aux actions sociales.
Donc à ce jour l’ordre dixit son président ne compte que sur les syndicats (c’est dans leur adn dit elle sur Instagram) pour nous défendre financièrement.
Ou est la mission de l’ordre dans cette situation ?

05/04/2020 - 11:15:58

Pseudo : emmanuel.bissey

Aujourd’hui on peut s’apercevoir que c’est l’ordre et la carpimko qui doivent subvenir à nos situations.
Les syndicats doivent négocier uniquement avec la cnam pour notre avenir nos honoraires etc
Et en actualité aujourd’hui on apprend que finalement la contagion se ferait principalement à l’expiration donc en parlant ce qui veut dire pour les experts qu’un simple bandanas est suffisant pour continuer à vivre et travailler normalement !!!!

05/04/2020 - 11:44:55

Pseudo : LVR

Je cite : "La France revoit sa doctrine et commande 2 Mds de masques à la Chine".
On finit par s'inspirer du monde asiatique, et on essaie de combler le retard.

L'ordre s'est précipité pour nous demander de fermer les cabinets.

L'ordre serait inspiré d'avoir la même vélocité pour se rapprocher de nos instances dirigeantes pour faire en sorte que nos cabinets soient approvisionnés en masques.

La kinésithérapie est une profession de santé, qui a toute sa place dans ce contexte. Malheureusement, par la parole de sa Présidente actuelle, nous intimant de fermer nos cabinets du jour au lendemain, l'ordre a complètement décrédibilisé notre profession.

05/04/2020 - 14:31:17

Pseudo : masoeur

Vous me faites bien rigoler mes petits collègues libéraux...j'aime pas me répéter sur ce forum mais je vais le faire: en 2008 il y avait une manif contre l'ordre de kinés dans toute la France, à l'époque j'étais salarié à Nîmes, je suis allé à la manif et on était quatre kinés, et tous des salariés.!.où étaient les kinés libéraux? dans leurs cabinets, partout le même décor, dans toutes les villes de France...ils ne voulaient pas perdre une journée de travail pour protester contre cet ordre qui ne sert à rien en réalité, qui n'est pas capable d'aider les professionnels qu'il représente même pour les petites questions administratives...et pourtant vous étiez les principaux concernés puisque vous représentez le 80% des kinés et en plus vous payez la cotisation trois fois plus chère que nous les salariés...
Et là..surprise..!..vous vous rendez compte du manège..!..vous avez découvert que l'ordre ne sert à rien, qu'il ne vous défend pas, qu'il vous empêche même de travailler alors que les ostéos ne sont pas emmerdés pour personne pour continuer à encaisser...
Vous ne pensez qu'à votre portefeuille, jamais à vos collègues, vous ne pensez qu'à vos oignons, vous êtes individualistes, les infirmières avaient manifesté contre leur ordre, vous jamais, vous êtes des commerçants voilà tout, et maintenant vous voulez vous rebeller? Trop tard mes amis, vous l'avez jusqu'à l'os cet ordre, pour se rebeller il faut être un peu rebelle, et un peu solidaire et penser un peu à l'avenir et pas qu'à encaisser des chèques...libéral vient de libre, le souci est qu'on ne peut pas rassembler pour une cause commune les gens qui se disent libres...continuez à payer vos cotisations et arrêtez de piailler...

05/04/2020 - 15:00:14

Pseudo : emmanuel.bissey

Voici mon mail que j’ai envoyé à l’ordre

05/04/2020 - 15:00:43

Pseudo : emmanuel.bissey

Bonjour

Je me présente :
Emmanuel BISSEY masseur kinésithérapeute diplômé en 1997
23 ans de carrière libérale
Ma femme vanessa masseur kinésithérapeute diplômée en 1996
24 ans de carrière libérale
Nous exerçons ensemble dans l’Oise.
Chiffre d’affaire de notre cabinet 220 000€ par an. Charges obligatoires, facultatives et de fonctionnement 140 000€ par an.
Cabinet ouvert 6 jours sur 7.
Une semaine de congés par an.
Revenus du couple 6500€ par mois pour payer les impôts le logement les voitures et surtout à manger.
4 enfants à charge
3 en études supérieures 1 en primaire
2016 nous avons dû déménager notre activité pour la mise aux normes accès handicapés = gros coup dur financier
Pas d’aide de nulle part
2020 le covid 19 arrêt de notre activité = plus aucun revenu = report de charges et de crédit mais pas de revenu = risque de liquidation de notre activité
Rôle de l’ordre d’après votre dépliant envoyé avec nos caducées : l’ordre assure une mission de solidarité professionnelle. Une somme importante est consacrée chaque année aux actions d’entraide.
Aide proposée par l’état 1500€ pour mars
Aide proposée par l’ordre 0€
Madame la présidente je veux comprendre. Je veux une explication.
Vous savez qu’en plus des reports sans pouvoir se faire de trésorerie ne résoudra pas le problème.
Nous n’avons qu’une casquette (libérale) et ils nous restent 19 ans de carrière.
D’après vous (Instagram) c’est aux syndicats de trouver la solution. C’est faux. Le rôle des syndicats est de défendre nos intérêts auprès de la cnam et non de gérer cette crise.
Il me semble légitime que le cno et la carpimko nous aident financièrement pendant cette période ou l’on nous a obligé à fermer nos structures par la mise en place d’un revenu minimum afin déjà tout simplement de manger.
Cette aide ne doit concerner que les libéraux. Le milieu salarial est protégé.
Je pense que j’écris pour beaucoup de mes collègues qui sont dans la même situation.
Si le cno ne comprend pas notre situation intenable c’est qu’il ne comprend pas le statut libéral de notre activité et il faudra envisager une séparation ordinale entre les salariés et les libéraux.
Je reviens sur le telesoin. A quel masseur kinésithérapeute va s’adresser cette façon de travailler ?
Nous traitons principalement avec ma femme les tms des actifs, les blessures des sportifs et la prévention des chutes chez la personne âgée. Les telesoins sont comme vous sous entendez destinés à des personnes cherchant à se faire coachées par des professionnels de santé sur le dos de la cnam. Est ce bien déontologique ?
On serait assimilé à des coachs sportifs ou mentales.
Bref. Mais ces telesoins actuellement ne pourront pas nous aider financièrement pendant cette crise et donc je serai très déçu que le cno se cache derrière cette proposition pour échapper à ses obligations de solidarité.
Je suis ouvert à toutes discussions avec vous.
Cordialement
Emmanuel BISSEY

05/04/2020 - 15:02:31

Pseudo : alexandrabillaud

Bonjour, Si je peux me permettre il y a un groupe qui s'est formé sur Facebook intitulé soutien aux professions libérales et indépendantes (rubrique kiné), avec énormément de collègues kinés dessus. Ils essayent de se mettre d'accord pour prendre un juriste et essayer de changer les choses. Autant pour les Indemnités que pour l'ordre. C'est effectivement le moment d'agir et je vous invite à faire remonter vos idées qui auront plus de visibilité qu'ici.

Cordialement

05/04/2020 - 15:03:58

Pseudo : Yves MKDE

Masoeur, pour information à cette date là j'étais encore principalement libéral et j'ai manifesté, je suis adhérant d'Alizé depuis presque le début donc ne faites pas cette ségrégation entre salariés et libéraux. Même si c'est vrai pour certain, la généralisation est fausse.

05/04/2020 - 15:12:13

Pseudo : Peg

Pas très classieux ton comportement!
Nous avons le même diplôme non?!!!
Perso j'étais à la manifestation contre la réforme des retraites !
Ceci étant c'est toi qui me fait bien rigoler !..
J'ai une copine en salariat, ça se passe bien pour vous les congés payés, les congés maladie, mater ???
Quand elle a finit sa journée (en nombre de patients ) j'en suis même pas à la moitié de la mienne !
Nous n'agissons sous l'autorité de personne seuls maîtres à bord et seuls tout court. ..surtout si on a une merde !!
On paye des charges de malade, alors oui j'ai choisit d'exercer en libéral, oui je suis contente d'avoir le temps que je veux avec mes patients quand je veux et de ne pas trop subir la dictature comptable dont vous êtes tout à la fois acteurs et victimes. ..
Nous défendons un outil de travail notre outil de travail que l'on vient arbitrairement de nous soustraire.
Et oui on doit continuer à payer nos charges !!..
On ne piallle pas on defend nos droits, nos patients bien malheureux de cette situation et ce qui nous est dû !!...
Quand on est dans sa zone de confort ça doit être bien difficile d'en sortir pour s'associer à une cause commnune pas vrai ??!!!!....

05/04/2020 - 15:27:46

Pseudo : emmanuel.bissey

Merci Alexandra

05/04/2020 - 15:43:12

Pseudo : gv

Bienvenu au club Emmanuel
J'explique à ma famille aux copains que je ne travaille pas pour une statue au coin de la rue mais pour payer ce que l'on m'envoie comme factures!!!
Les manges merde reçoivent de l'argent par la Poste.
Nous des factures...
Y a pas d'erreur

05/04/2020 - 17:30:20

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Et voila, les années passent et rien ne change...
Toujours l’inclinaison, semble-t-il indécrottable, de cette profession à se voler mutuellement dans les plumes plutôt que de se fédérer autour d’un sujet qui pourtant nous touche tous.
Et c’est bien à cause de ces attaques ad hominem incessantes qu’un Ordre à pu diviser pour régner, se cherchant encore aujourd’hui une légitimité tant dans les faits que dans nos esprits.
Et, au milieu de ce champ de bataille improductif où les ramponneaux volent aussi bas que certains arguments revanchards, comme toujours, quelques âmes éclairées qui essaient patiemment de construire. Merci donc à toi Emmanuel.

05/04/2020 - 18:14:49

Pseudo :

Notre problème est que dans notre profession il n'y a à ce jour aucune personnalité fédératrice connue , QUELQU'UN qui peut nous rassembler. Oui, certaines idées nous rassemblent mais PERSONNE ne crée le lien entre nous tous. Comme les gilets jaunes d'ailleurs, c'est ce qui a causé leur lente extinction malgré leur colère et leurs revendications.

Dans les grosses centrales syndicales il y a des hommes forts (Martinez, et en son temps Blondel, et même Krasuki !!), rassembleurs, encourageants, protecteurs. Des gens qui ont des réseaux, un pouvoir de nuisance . Mais ce pouvoir de nuisance ils l'ont car ils peuvent aussi compter sur leur base suiveuse, fidèle et jusqu'au boutiste car se sentant protégée.
En ce qui nous concerne, ce n'est pas en signant une énième pétition derrière un clavier que le haut de la pyramide tremblera, même si l'intention est bonne, même si c'est mieux que rien.


C'est ce modèle qu'il manque à notre profession.
Facile à dire, j'en ai conscience.
Alors c'est sûr, l'Ordre (ou le système politique en general ) joue sur du velours avec des opposants non organisés, car non fédérés derrière quelqu'un .

AMHA

Leonarda

05/04/2020 - 20:10:18

Pseudo : masoeur

Je ne pense pas que les kinés salariés soient meilleurs que les libéraux, dans la manif contre l'ordre la grande majorité étaient des salariés (à Nîmes aucun libéral), mais la plus part des kinés salariés n'étaient pas là non plus. C'est cette profession qui est malheureusement trop individualiste. Ne croyez pas non plus que tous les salariés sont à l'abri dans cette situation, les kinés salariés intérimaires comme moi auront de bouffer de leurs économies puisque les cliniques n'embauchent plus et les cdd prévus ont été annulés, du coup pas de congés payés, pas de revenus ni même allocations chommage puisque les bureaux pôle emploi sont fermés et fonctionnent pire que d'habitude, là c'est sûr que je te fais bien rigoler Peg...
L'occasion on l'a raté, on aurait dû y aller il ne se reste que la moitié des kinés du pays à la manif antiordre mais non... de mon côté je ne manquerai une seule manif anti ordre si on l'organise...

05/04/2020 - 21:22:14

Pseudo : Peg

Ben non ma soeur ça ne me fait pas vraiment rigoler!
C'est bien pour ça que je te disais que nous avions tous le même diplôme !!
Que les manifestations j'y étais !
Que nous avons tous une même cause à défendre !
Alors oui à fleur de peau sans doute. ..désolée !
J'ai écrit au conseil de l'ordre ( voir dans un autre message)
Peine perdue. .sans doute !
Je vous souhaite tous beaucoup de courage et bonne continuation.
Plein de bonnes choses à leonarda qui sera peut être notre futur gilet jaune !
A Emmanuel plein de colère mais de sang froid !
Moi personnellement je quitte le navire pleine pourtant de bonnes intentions mais marre de m'en prendre plein la gueule !
Prenez soin de vous.

05/04/2020 - 21:38:10

Pseudo : Yves MKDE

Rejoignez nous chez Alizé que vous soyez salarié ou libéral, la bataille contre l'ordre, nous connaissons. Puis qu'il faut parler sous, je vous laisse découvrir le montant ridicule de la cotisation chez Alizé. Il est vrai que nous n'avons pas de magnifiques bâtiments et n'en voulons pas, l'argent récolté ne servant qu'à nous défendre (ou attaqué). Nous ne sommes pas non plus un modèle CéGéTiste qui détruit les outils de production à force de bloquer le système (je pense à Leonarda avec son message deux ou trois rangs au dessus) mais il est vrai que plus le pouvoir de nuisance d'une corporation est important, plus cette corporation a l'oreille des dirigeants. Posons nous la question de notre pouvoir de nuisance. Le confinement avec l'arrêt des soins montre que notre pouvoir est faible. C'est pour cela que j'avais proposé que des étudiants en K3 actuellement face pour leur fin d'étude des mémoires sur la perte de qualité de soins avec et sans kiné. j'ai vécu la baisse de valeur de notre lettre clé de 13,40F à 13,00F (soit en moyenne 10% de perte de BNC) par Martine Aubry. Nous étions (moi aussi) sous ses fenêtres entre 8.000 (police) et 10.000 (syndicats) pour à l'époque environ 40.000 libéraux et hors une poubelle brûlée par bêtise il n'y a pas eu de dégât. Bilan de la manifestation : la mère Aubry rien à foutre de nous et rien n'a changé. Quelques années plus tard, nos syndicats dit représentatifs ont fêté comme une victoire l'augmentation de notre lettre clé de 13,00F à 13,40F.
Notre meilleur pouvoir de nuisance est pour moi le temps que nous passons avec nos patients, temps que nous pouvons utiliser pour les faire réfléchir à nombre de problèmes et réflexions sociales et politiques, mais attention ou s'arrête la liberté et commence l'endoctrinement (version plus ou moins sectaire). Mais pour cela encore faudrait-il que les kinés soient formés à la dialectique et ouvert à une certaine conscience sociale et politique ce que ferme chez tous les enfants l'éducation nationale et qui est ultra bridé en école de kiné.

05/04/2020 - 21:39:38

Pseudo :

Sur les autres forum ce n’est guère mieux!
Et c’est bien de confronter les idées tant que cela reste à peu près dans une zone langage courtois . Et parfois ça derape , mais il n’y a pas d’appel au meurtre .

Leonarda

05/04/2020 - 22:08:10

Pseudo : emmanuel.bissey

Bonsoir
Loin de moi de penser que les kinés salariés et libéraux non pas la même valeur.
En effet le diplôme est le même et nous avons tous bossé dur pour l’avoir.
Nos choix de carrière sont liés à notre tempérament à des conjectures ou autres.
Mais une fois ce choix fait les impératifs ne sont plus les mêmes.
On est tous d’accord pour travailler du mieux qu’on peut et rentrer le soir et d’avoir bonne conscience. Mais la différence quand on est à son compte c’est le risque l’insécurité que rencontre tous les chefs d’entreprise entre guillemets : gagner sa vie. Et pour gagner sa vie en effet on ne compte plus ses heures, les sacrifices, les paris pour être toujours attractifs par rapport aux coachs ou tout simplement par des collègues qui arrivent sur ton secteur ne se présentent pas et ont décidé de t’ecrabouiller.
Bref on stresse pour le moindre grain de sable qui se met dans la machine. Là le covid ce n’est pas un grain de sable mais un cailloux.
Après je ne connais pas la situation des intérimaires
Je ne savais même pas que ça existait chez les kinés.
Donc forcément ça craint pour vous aussi mais il me semblait que les boites d’intérim payaient même quand il y a pas de propositions. Je n’y connais rien.
En tout cas j’espère sincèrement que cette situation ne s’éternise pas et que des indemnités de compensation nous soit versées pour qu’on puisse réouvrir.
Bonne soirée

06/04/2020 - 00:07:15

Pseudo : Sonny

Bonsoir à tous,

Faut pas s'égarer chères consœurs et chers confrères. La question centrale est: à qui doit-on obéir ? Je ne sais pas vous mais moi je ne savais pas à quel Saint me vouer ! A un moment donné je me posais la question: ai-je le droit de continuer d'aller en EHPAD ou pas ? Ensuite ce fût: dois-je fermer mon cabinet ou pas ? Franchement c'était pas clair entre l'Ordre, l'URPS, le gouvernement, la direction des EHPAD etc. Aussi j'implore Alizé de trouver un juriste qui puisse répondre définitivement à cette question avec en filigramme la question suivante: l'Ordre pouvait-il nous ordonner de fermer nos cabinets ? Je ne pense pas que les autres syndicats bougeront le petit doigt. S'il faut en payer un via une cagnotte, j'y participerai et j'invite chacun d'entre nous à le faire aussi qu'on ait enfin des réponses...

06/04/2020 - 14:40:01

Pseudo : masoeur

Aïe..un kiné qui ne savait pas qu'il y a des kinés intérimaires...ça peut se comprendre si on regarde la vie que certains libéraux mènent concentrés sur les papiers et les patients...mais il faut lever un peu la tête et regarder ce qui se passe autour quand même, moi je connais le travail en libéral, je l'ai supporté pendant quatre ans, puis j'ai vu que c'était pas rentable ni compatible avec mes autres interêts, c'est bien pour exercer une spécialité qu'on aime comme c'était mon cas mais c'est tout, le salariat en intérim est mieux payé et on a la liberté du libéral, le problème est l'insécurité...
Pour répondre à Sonny si j'étais libéral je n'aurai pas fermé mon cabinet, le souci est que le virus est très contagieux, les kinés d'un village n'avaient pas fermé et ils ont tous les trois chopé le corona...personne n'oblige à fermer en réalité...

06/04/2020 - 20:04:35

Pseudo : patrickpointl

tu veux rire Yves quand tu nous dis ca : " Rejoignez nous chez Alizé que vous soyez salarié ou libéral, la bataille contre l'ordre, nous connaissons. "

dois je te rappeler qu'alizé est quasiment né sur physiorama avec souscontrol il ya une petite dizaine d'année j'ai moi meme porté ses couleurs en me présentant par fois aux élections pour la CARPIMKO j'ai aussi tenu une chronique dans l'actualizé pendant pres de ans

si j'ai pris mes distances c’est justement parce que depuis l'ascencion de françois R à sa tete la lutte contre l'ordre a été abandonnée et la politique choisie est de participer aux élections des CDO
ce n'est pas ce que j'appelle se battre contre l'ordre

06/04/2020 - 20:37:08

Pseudo : Yves MKDE

Je suis toujours contre l'ordre et toujours chez Alizé. Jamais nous ne vous remercierons assez pour le travail que vous y avez fait. Alizé est quand même le syndicat historique anti ordre.
Les dirigeants ont choisi de se battre de l'intérieur, je ne suis pas sûr que cela soit la bonne solution mais je ne suis pas un dirigeant.

07/04/2020 - 03:37:48

Pseudo : kiloukilou

Chers collègues kinés,

Aucune réponse à mon message posté le 05/04 à 03:07
LUTTER CONTRE LE CNO nous rapporterait quoi ou combien dans cette conjoncture ? Obtenir un dégrèvement ou un remboursement de la cotisation de 280 euros ?
Demander à Madame Matthieu de nous offrir sa rémunération à se répartir entre nous ?
Est-ce que vous pensez sérieusement que cela améliorerait notre trésorerie ?
La solution ne serait - elle pas de S'UNIR POUR faire améliorer notre statut ,?

OUI, dans un 1 er temps, s'unir avec les autres professionnels de santé affiliés à la Carpimko pour demander la réunion d'une AGE de crise et récupérer une partie de nos cotisations sous la forme d'une ALLOCATION D'URGENCE à prélever sur les réserves que nous avons constituées prudemment ( et avant que le gouvernement nous les prenne pour ... ).
La Carpimko est ,notre régime de Prévoyance obligatoire , si elle n'a pas prévu cette crise sanitaire, elle peut accorder des aides d'urgence. Si la crise s'éternisait nous serions dans l'impossibilité de payer les cotisations.

Nos collègue syndiqués pourraient demander à leur syndicat d'intervenir pour exiger la tenue de cette AGE .
Les syndiqués de la FFMKR pourraient questionner ce syndicat pour savoir s'ils travaillent pour obtenir LA MËME AIDE EXCEPTIONNELLE de 2500 euros que celle qui a été votée, pour les artisans et les commerçants ,par le CPSTI avec l'appui de la CPME et de l'UNAPL ...
Les syndicats de kinés n'ont-ils pas de Juristes - Conseils ?

Dans un 2ème temps, S'UNIR avec les autres professionnels de santé NON - affiliés à la CARPIMKO et cesser de dénigrer les ostéos, les éducateurs sportifs etc. ...

Dans un 3ème temps, S'UNIR avec les autres professionnels libéraux de l'UNAPL.

On n'arrivera à rien en se critiquant ou en pleurnichant sur nos difficultés.
Nous avons choisi ce métier , nous avons choisi l'exercice libéral ou choisi de rester , nous assumerons nos choix ., nous prendrons nos responsabilités, nous ne demandons pas à être assistés, nous supporterons les aléas.
Ceci ne nous interdit nullement de REFLECHIR à ce qu'on peut ( doit ) faire pour améliorer notre Prévoyance. Et s'il faut suggérer à ceux qui nous représentent et les sortir de leur zone de confort , faisons-le puis RECLAMONS TOUS cette Aide d'Urgence qui n'est que NOTRE argent confié à des gestionnaires. Hélas ! nous ne sommes pas à l'abri d'une catastrophe ou d'une nouvelle épidémie ...

Dans un 3ème temps , quand nous serons autorisés à sortir du confinement, qu'est-ce qui nous empêcherait de MANIFESTER ENSEMBLE ? Les kinés avec les personnels hospitaliers, les internes, les étudiants des filières de santé, nos patients, les retraités, les avocats, ... les autres professionnels libéraux.
Cela ferait pas mal de monde et du poids. Tandis que manifester à tour de rôle n'apporte rien.

. Enfin ce confinement nous permet de lever un peu les yeux du guidon pour voir ce qu'il se passe et nous donne du temps pour préparer l'avenir.

Pour les kamikases qui envient les dentistes ou les ostéos de pouvoir exercer, ce n'est pas en vous exposant au virus que vous nourrirez votre famille. : sauf si vous exercez seul à domicile ou dans votre cabinet en prenant un patient à la fois, avec une femme de ménage qui nettoie tout derrière chaque patient, et si vous avez un sas de décontamination ,du gel, du désinfectant, des lingettes et des masques, des lunettes ,des gants, des blouses, des sur-chaussures, etc. que vous changerez entre chaque patient, expliquez-moi COMMENT vous pouvez respecter les Gestes - Barrières ?
Pour les kinés qui espèrent de la reconnaissance et attendent qu'on les appelle pour prendre en charge les patients sortant de réa, ne rêvez pas , la reconnaissance sera uniquement les bonnes paroles de quelques uns de nos patients.
Si les pouvoirs publics ont besoin de nous, ce sera l'occasion de demander à nos syndicats d'exiger une REVALORISATION des salaires et des honoraires

BISOUS A TOUS



07/04/2020 - 03:51:52

Pseudo : kiloukilou

Que font nos syndicats pour nous aider : ils devraient déjà chercher des assureurs qui nous proposeraient des Contrats d'Assurance Multirisques Professionnels AVANTAGEUX ( option Madelin ou non- Madelin ) qui couvre les pertes d'exploitation liées aux évènements prévisibles et imprévisibles même SANS DOMMAGE MATERIEL et qui considèrent que les épidémies soient considérées comme des CAUSES POSSIBLES de perte " sans dommage .

Avez-vous lu vos contrats ?

On nous ment sans cesse... (4 réponses - 07/04/2020)06/04/2020 - 16:34:34

Alors que le gouvernement se gargarise chaque soir au 20h d’avoir géré la crise des masques chirurgicaux, ma pharmacienne, en totale rupture, m’informe avoir reçu ce matin un décret lui interdisant à présent de servir en masques les HEPAD, les ai
Lire la suite...

Répondre Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Alors que le gouvernement se gargarise chaque soir au 20h d’avoir géré la crise des masques chirurgicaux, ma pharmacienne, en totale rupture, m’informe avoir reçu ce matin un décret lui interdisant à présent de servir en masques les HEPAD, les aides-soignantes, les aides à domicile. Seuls médecins, infirmières, kinésithérapeutes, peuvent encore y accéder...dés qu’il y en aura.

06/04/2020 - 18:32:27

Pseudo : gv

HEPAD??????? lol

quel est donc ce fameux decret stp??

06/04/2020 - 18:40:40

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Ok, ehpad. Heureux de t’avoir fait rire pour si peu.
Pour le décret, va demander à ta pharmacie, ils ont reçu le même.

07/04/2020 - 00:13:54

Pseudo : Sonny

Je pense simplement que cela leur est interdit car ce n'est pas la même filière de distribution que nous. Y a une flambée de covids dans l'EHPAD dans lequel j'intervenais. "Heuresement" je n'avais déjà plus le droit d'y exercer. Comme ça on ne dira pas que c'est de la faute aux kinés "extérieurs". Le hic c'est que les familles non plus n'étaient plus autorisées. Conclusion: la source c'est le personnel soignant. Le 2e hic c'est qu'ils sont en galère de protections...La dissémination n'est pas prête de s'arrêter malheureusement...

07/04/2020 - 00:22:57

Pseudo : Cestdemainquetoutempire

Oui, je me suis dit aussi qu’une autre filière devait s’être organisée pour les ehpad, du moins je l’espère, mais quid des aides-soignantes, aides-à-domicile, etc. ? Y’en un paquet qui tourne dans ma ville (tournaient ?) et qui vont se retrouver sur le capot. Et un paquet de pauvres gens qui vont mariner dans leur jus faute d’intervenants... Pour un gouvernement qui a « géré » la crise des masques, on se dit qu’est-ce que ça serait s’il ne l’avait pas géré...

Covid (4 réponses - 07/04/2020)06/04/2020 - 19:02:54

Petit sondage vous pensez que les cabinets pourront reouvrir d'ici juin?
Lire la suite...

Répondre Pseudo : 122

Petit sondage vous pensez que les cabinets pourront reouvrir d'ici juin?

06/04/2020 - 19:05:35

Pseudo :

????

06/04/2020 - 19:08:33

Pseudo : MK20

Moi je pense début mai

06/04/2020 - 19:55:44

Pseudo : desabusedman

peut etre pourrions nous sauf si les caciques du CNO qui , eux , peuvent vivre avec leurs grasses indemnités en décide autrement .

07/04/2020 - 00:06:43

Pseudo : Sonny

Moi je dis pas avant juin.

Suspension échéances de crédit immobilier (2 réponses - 06/04/2020)06/04/2020 - 21:19:22

Bonsoir à toutes et tous ,
J’ai besoin ,svp, d’un petit conseil ...
J’ai actuellement un crédit immobilier sur ma maison et sur mon local pro acheté via une SCI,
La banque me propose une suspension partielle de mes échéances ( seuls les i
Lire la suite...

Répondre Pseudo : sebkine

Bonsoir à toutes et tous ,
J’ai besoin ,svp, d’un petit conseil ...
J’ai actuellement un crédit immobilier sur ma maison et sur mon local pro acheté via une SCI,
La banque me propose une suspension partielle de mes échéances ( seuls les intérêts et l’assurance sont prélevés .)
Êtes vous dans la même situation ?
Combien de temps est il judicieux de suspendre ces prélèvements ?
Je n’ai pas aucun crédit à la consommation ni perso ni pro.
N’ayant pas vraiment de visibilité sur la reprise ...je me disais que 6 mois pourrait me donner un peu de temps pour refaire la trésorerie ...
Mais 3,4 mois pourraient être suffisants ?
Merci pour votre aide...

06/04/2020 - 22:44:34

Pseudo : Yves MKDE

Le coût total de votre crédit sera donc augmenté ainsi que sa durée car les intérêts continus à être payé mais pas le capital. Est-ce une bonne option pour vous car c'est sûr que la banque va y gagner ?

06/04/2020 - 22:45:54

Pseudo : reboot

C'est compliqué de répondre à ta question.
Tout dépend de ta marge de manoeuvre niveau trésorerie.
Lorsque les cabinets ouvriront leurs portes, il ne vont pas se remplir rapidement au vu des patients qui annulaient leur rdv bien avant le fameux 17mars.
Tente ta demande des 1500 balles pour mars déjà si tu n'as pas fait la même erreur que moi d'encaisser à gogo à la fermeture du cab.
Bon courage à toi, et remercions bien bas notre CNO, qui nous laisse dans une sacrée merde.

(0 réponse)06/04/2020 - 20:02:53

qui a re ouvert son cabinet?

Répondre Pseudo : ronan03

qui a re ouvert son cabinet?

INADMISSIBLE!!! (4 réponses - 06/04/2020)06/04/2020 - 15:33:18

2 jours apres une agression au couteau , qualifiée d'acte terroriste, la CPAM me fait parvenir un mail sur l'AME!!!!!

VILAIN!!!
tres VILAIN
Lire la suite...

Répondre Pseudo : gv

2 jours apres une agression au couteau , qualifiée d'acte terroriste, la CPAM me fait parvenir un mail sur l'AME!!!!!

VILAIN!!!
tres VILAIN

06/04/2020 - 17:15:23

Pseudo :

....moi ce que je trouve très très vilain, c'est cet amalgame!!!

NAUSEABOND!

06/04/2020 - 18:31:33

Pseudo : gv

pas du tout !
je dis juste ce que je pense fortement!

06/04/2020 - 19:12:16

Pseudo : MK20

C’est quoi le rapport entre un mail pour la simplification des AME et une information sur une attaque au couteau dans une ville ???

06/04/2020 - 20:00:09

Pseudo : gv

Donc vous cautionner et l'AME et l'agression..
Chapeau

message de la presidente du CNO (6 réponses - 06/04/2020)06/04/2020 - 16:22:23

que je retranscris sans autorisation puisque ce messade est public!!!!

"permettre à des liberaux d'etre indemnisés ne semble pas une evidence,car etre independantc'est accepter une part de risque....bla bla bla...j'assume.car ni les syndicats ni moi ne sommes responsables de l'e
Lire la suite...

Répondre Pseudo : gv

que je retranscris sans autorisation puisque ce messade est public!!!!

"permettre à des liberaux d'etre indemnisés ne semble pas une evidence,car etre independantc'est accepter une part de risque....bla bla bla...j'assume.car ni les syndicats ni moi ne sommes responsables de l'epidemeie" Mme Mathieu...

ben en reponse je lui dis: pour les 60 000 euros par an ben je n'assumerai plus! c'est une evidence

06/04/2020 - 17:12:03

Pseudo :

Et elle prend du plaisir à nous cracher dessus...cette Marie-Antoinette

Leonarda

06/04/2020 - 17:38:18

Pseudo : Yves MKDE

Marie Antoinette n'a jamais craché sur le peuple, il faudrait reprendre vos livres d'histoire. Puis-je vous conseiller la lecture de "La désinformation autour de Marie-Antoinette", auteur Alain SANDERS, publié en juillet 2006, éditeur ATELIER FOL'FER, ISBN : 9782952421461, il ne fait que 100 pages.

06/04/2020 - 18:05:13

Pseudo :

Je m'aperçois qu'avec toutes les précautions que je prends, je suis victime de désinformation.
Heureusement que ce site est le sanctuaire de la Connaissance et de la Vérité. J'ai du temps (et encore un peu d'argent) et commanderai ce livre avec plaisir.

Je peux comparer notre presidente à Elena Ceaucescu ?


Leonarda.

06/04/2020 - 18:20:22

Pseudo :

Non, je ne la comparerai pas à Elena non plus. Trop atroce.
Par contre Alan Sanders est un historien bien connu des milieux d'extrême droite...là encore, où se situe la Vérité Historique ? Dans le mainstream ou sur les bords ?

Leonarda.

06/04/2020 - 19:30:15

Pseudo : Yves MKDE

Je peux vous propose de vous envoyer l'histoire de France mais il vous faudra me dire laquelle, Bainville, Duruy, Anquetil, Tiers, Michelet, toutes celles là sont à la maison et vous pouvez voir que cela va de droite à gauche. J'ai aussi plusieurs Marie Antoinette mais celui que je préfère est celui de Sanders, c'est pour cela que j'ai cité celui-ci, de plus il est assez court (100 pages) et de lecture facile. Pour vos enfants ou vous même, il existe des Marie Antoinette en bande dessinée pour être encore plus rapide à lire, je dois avoir cela quelque part chez moi si vous voulez les références.

06/04/2020 - 19:41:35

Pseudo :

Merci pour votre sollicitude mais les connaissances que j'ai de Marie-Antoinette me suffisent, fussent-elles incomplètes.
Je mourrai sans tout connaître d'elle. Tant pis. Il me faut bien quelques lacunes, heureusement compensées dans d'autres domaines.

Leonarda.

Physiorama - 15 rue René-Guy Cadou - 35740 Pacé - physiorama@physiorama.com
Siret : 431 826 635 00036